Si votre adolescent se cache sous des pulls XXL, s’il se regarde des heures dans la glace, comment le rassurer sur son corps et sur son poids ? Quelques pistes pour bien le comprendre.

 

À l’adolescence, que se passe-t-il pour les filles ?

À cette période de la vie, le corps change et c’est en cela que le poids pose parfois problème. Les filles accusent généralement entre 15 et 17 ans, un léger surpoids. Il est physiologique et s’explique par le fait qu’une jeune fille cesse de grandir, deux ans après le début de ses règles, mais continue légèrement à grossir. C’est une sorte de réflexe archaïque du corps qui se constitue une réserve de graisse, pour permettre à la femme au cas où elle serait enceinte de traverser les famines.

Il est dommage d’aller contre cette surcharge pondérale, car, en général, dans les trois ans qui suivent, les adolescentes perdent de deux à cinq kilos. Le poids d’adulte se forme entre 18 et 20 ans.

 

Et que se passe-t-il pour les garçons ?

À l’adolescence, il ne se passe pas les mêmes choses chez les filles et les garçons. Ces derniers font l’inverse des filles ! Il est rare de voir un ado grossir vers l’âge de 15-16 ans. Au contraire, c’est à cette période qu’il va grandir beaucoup et s’affiner. C’est l’effet des hormones de croissance.

Les éventuels problèmes de poids, les garçons les rencontrent avant, entre 11 et 13 ans. Face aux rondeurs, ils ne réagissent pas comme les filles : généralement ils se tournent vers le sport plutôt que vers les régimes. Pour plus d’information n’hésitez pas à jeter un coup d’oeil sur notre guide nutritionnel pour les adolescents.

 

Pourquoi tant d’adolescentes veulent-elles maigrir ?

La question se pose surtout pour les jeunes filles qui ne sont pas en surpoids. Celles-ci subissent l’influence de la mode et des photos de mannequins. Elles ont en tête un idéal de poids utopique, souvent bien inférieur au poids « physiologique ». Or, ce poids est déterminé par les gènes ; c’est celui qu’on pèse naturellement en respectant sa faim et sa satiété. Pour plus d’information sur l’alimentation des jeunes filles, jetez un oeil sur notre guide nutritionnel des adolescentes.

 

Quels sont les dangers des régimes ?

Le plus sûr moyen de prendre du poids, c’est souvent de faire du sport et se mettre au régime! Celui-ci engendre parfois une frustration, qui peut développer un trouble du comportement alimentaire. L’adolescent, plus fragile qu’un adulte, y est particulièrement vulnérable.

En cas de surpoids important, avant de se lancer dans un régime, il faut consulter un médecin.

 

Quel est le rôle des parents ?

La mère a un rôle de nourricière. Elle apprend à son enfant à manger aux repas, à respecter son appétit, à manger des bonnes choses. Le père, lui, rassure ses enfants sur l’amour qu’il leur porte, quel que soit leur poids. C’est essentiel pour l’acquisition de la confiance en soi.

Quand un parent constate que son enfant est en train de prendre du poids, il peut proposer une consultation chez un médecin, au prétexte du poids, mais pas obligatoirement pour le faire maigrir. L’ado, en général, est content qu’on ait repéré son mal-être.

 

Quels conseils en nutrition donner à son ado ?

Il faut, tout d’abord, lui expliquer comment repérer ses sensations de faim et de satiété. La règle est de manger à sa faim et de s’arrêter quand on est rassasié. Cela paraît une évidence, mais beaucoup ne l’ont pas acquise.

Deuxième règle : pas de régime, mais pas de grignotage non plus. On peut et on doit manger de tout, ce qui assure une alimentation équilibrée. Enfin, il faut transmettre l’idée qu’on est en accord avec son alimentation si on allie trois choses : la couverture de ses besoins (variété et satiété), le plaisir et la convivialité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.