Acupuncture

L’acupuncture, méthode thérapeutique qui fait partie de la médecine chinoise, est née plusieurs siècles avant Jésus-Christ. La plus ancienne mention écrite concernant l’acupuncture date de 580 avant J._C. Il s’agit du « Livre des Printemps et des Automnes », histoire de la Chine du VIIIème au Vème siecle avant J.-C., d’auteur inconnu.

Les bienfaits de l'acupuncture

Les bases de cette thérapeutique sont constituées de deux notions importantes:

La notion d'énergie: T'chi, est la base de la philosophie et de la Médecine Chinoise. Cette énergie se caratérise par l'alternance régulière du Yin (le pôle négatif, correspondant à la matière, l'eau, le froid) et du Yang (le pôle positif, l'énergie, le soleil, le jour, le feu, le chaud). A cette conception s'est associée la théorie des Cinq Eléments : le Bois, le Feu, la Terre, le Métal et l'Eau.

L'existence des zones cutanées privilégiées: La Médecine Chinoise décrit cinq organes (coeur , poumon ,rate, foie, reins) et sept entrailles (vésicule biliaire, estomac, intestin grêle, gros intestin , vessie et trois foyer ou triple réchauffeur).

À chacune de ces entités correspond un méridien ou trajet énergetique externe (par le tissu sous-cutané) et autre interne allant jusqu'à l'organe ou entraille. Sur le trajet des méridiens sont localisés les points d'entrée ou de sortie d'énergie. A l'aide des aiguilles placées sur ces points on peut obtenir une action sur l'énergie.

LA TECHNIQUE

L'acupuncture est une technique reservée aux Médecins-Acupuncteurs diplômés, C'est avec des aiguilles qu'ils font varier l'énergie, des aiguilles bien stérilisées ou mieux jetables à usage unique. La façon de puncturer est bien determinée et en principe on puncture toujours du Yang vers le Yin, du haut vers le bas, de la gauche vers la droite, d'arrière en avant et en faisant pénétrer l'aiguille plus ou moins profondément suivant l'affection.

Méthodes annexes de l'acupunture :

Auriculothérapie: elle est basée sur l'existence des zones réflexes dans le pavillon de l'oreille ayant des propriétés thérapeutiques. Le point en auriculothérapie est une surface très petite. Quand on le stimule, on agit sur les organes auquel il correspond, par l'intermédiaire du système neurovégétatif.

Selon la théorie médicale chinoise, chaque oreille compte plus de 120 points d'acupuncture qui sont associés à différentes parties du corps. En auriculothérapie, l'oreille répresente un foetus inversé, le lobe du pavillon de l'oreille représente la tête, l'intérieur de l'oreille représente l'abdomen et le rebord externe (ou hélix) correspond à la colonne vertébrale. Le diagnostic en auriculothérapie est basé sur l'examen général ainsi que sur l'etat local de l'oreille ; le traitement a pour objet de stimuler certains des 120 points à l'aide de minuscules aiguilles ressemblant à des punaises.

L'auriculothérapie est indiquée pour les problèmes de toxico-dépendance, pour la douleur (surtout aigüe), pour certains troubles digestifs et rénaux.

Moxibustion: C'est une technique qui consiste à introduire de la chaleur (en réchauffant l'aiguille ) dans l'organisme du malade, par la peau, au niveau des points des méridiens principaux ; il est interdit de pratiquer ces moxas au visage .

Digitopuncture: Massage énergétique pratiqué avec les doigts qui utilise les propriétés de certains points cutanés du corps et certains méridiens. Le rythme, la force de pression exercée, le sens du massage et sa localisation donnent des effets différents.

Biomésopuncture: Il s'agit des micropiqûres utilisant les différents remèdes homéopathiques, par analogie avec la mésothérapie, Cette technique reflexogène induit une réponse rapide à l'affection traitée (trés utiliseé dans le traitement de la douleur).

Attention : Certains points sont à éviter chez les femmes enceintes. Veillez toujours à consulter un praticien qualifié. Au Québec, les acupuncteurs qualifiés sont membres de l'Ordre des acupuncteurs du Québec et de l'Association des Acupuncteurs du Québec. Comme avec les autres secteurs de soins de santé, soyez prudent et assurez-vous que la personne qui vous soigne soit qualifiée et membre de son ordre professionnel.