Avec une population dont l’espérance de vie s’accroît de trois mois chaque année, le Québec pourrait bien devenir le berceau de futurs centenaires. Mais pour vivre mieux, plus longtemps, il convient de rappeler qu’il faut bouger pour entretenir nos muscles, principal soutien de notre squelette.

Pourquoi s’activer ?

Parce qu’avec l’avancée en âge, on observe une réduction de la masse musculaire, génératrice de diminution des performances. Par ailleurs, pratiquer un exercice physique génère des endorphines (hormones de la bonne humeur) ce qui est bon pour le moral. Ce faisant, le stress et la concentration mentale sont mieux gérés, l’anxiété réduite et le sommeil de meilleure qualité. Bouger réduit également le risque de développer une maladie cardiaque, un diabète de type 2 (dit diabète gras) et différents types de cancers. Autant prévenir que guérir !

La bonne méthode ?

Régularité et constance. Monter les escaliers plutôt que prendre l’ascenseur, descendre une station plus tôt que prévu qu’il s’agisse du métro ou de l’autobus, «oublier» la voiture pour aller faire les courses près de chez soi… Mais aussi, se remettre progressivement au vélo (parfait pour le cœur) jusqu’à parvenir à une heure de balade sans essoufflement. Danser deux ou trois fois par semaine, marcher d’un bon pas, au minimum trente minutes par jour ; s’inscrire à un cours d’aquagym ou de gymnastique douce… et y aller deux fois par semaine. Durée du cours : 45mn. Le tout est d’être persévérant et d’augmenter petit à petit le temps consacré à l’exercice.

Et à table ?

Les protéines sont un des constituants majeurs des muscles. Il est donc indispensable d’en consommer ( une fois par jour, en mettant œuf, poisson ou viande au menu de l’un des repas de la journée. A garder en mémoire : en termes d’apport de protéines, 100g de viande équivalent à 100g de poisson, deux œufs, deux tranches de jambon, 250g de fromage blanc… Enfin, n’oublions pas de boire, même sans soif, 1,5l d’eau par jour sous quelque forme que ce soit : soupe, boisson aromatisée de préférence non sucrée, thé…
De façon à éliminer entre autres les résidus de protéines non assimilées par le corps.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.