Pourquoi les enfants enchaînent-ils parfois en hiver rhinopharyngites, rhumes, gastro-entérites, bronchites… ? Les microbes sont dans l’air toute l’année, et semblent fondre sur eux à cette période. Y a t-il un moyen efficace pour les en éloigner ?   

Enfants, hiver et petits maux de saison…

Enfants souvent malades : réalité ou impression ? Le système immunitaire des petits ne sait pas encore combattre les microbes. Au contact de leurs petits camarades (crèche, école…), ils se forgent leur immunité. Mais en attendant, une rhinopharyngite mensuelle jusqu’à 2-3 ans est un rythme relativement normal. S’il est nécessaire de les soigner, Il n’y a en revanche pas lieu de s’affoler.

Halte aux microbes

Les microbes prolifèrent dans les milieux humides, chauds… et le froid confine les enfants à l’intérieur. Résultat, en hiver, ils partagent leurs microbes plus facilement. Leur système immunitaire étant plus fragile, ils rapportent plus de bactéries ou de virus de l’école et, de retour à la maison, frères, sœurs et parents sont exposés à leur tour à ces microbes. Par ailleurs, les allergies et le tabagisme passif, facteurs de fragilisation du système immunitaire, favorisent aussi une sensibilisation aux microbes…

La fièvre, un mal nécessaire

À l’école ou en crèche l’enfant est en permanence exposé aux bactéries et aux virus. Lorsqu’il a de la fièvre, c’est le signe que son organisme se défend contre une agression. L’élévation de la température corporelle permet aux globules blancs de se multiplier et de combattre les virus et les bactéries, en fabriquant des anticorps, ce qui forge le système immunitaire de l’enfant. La fièvre n’est généralement pas inquiétante et son traitement vise seulement à améliorer le confort de l’enfant.

Les bonnes parades

Pour tenter de prévenir les petits bobos de l’hiver, il faut : de l’hygiène.

La transmission se fait beaucoup par le toucher. On mouche un enfant, on réutilise le même mouchoir, on s’embrasse… Il faut se laver les mains plusieurs fois par jour. Un lavage régulier du nez au sérum physiologique permet d’y limiter l’accumulation des microbes. Penser aussi à utiliser des mouchoirs jetables à n’utiliser qu’une seule fois. Côté jouets, exercez aussi votre vigilance. Pour éviter toute transmission, ils doivent être nettoyés quotidiennement et ne pas être portés à la bouche !

Une maison saine

Les fenêtres sont ouvertes au moins 10 minutes par jour, le thermostat est à 19°C et l’air tempéré. Trop sec, il dessècherait les muqueuses nasales et les rendrait plus sensibles aux attaques infectieuses.

Une alimentation équilibrée

D’une façon générale, avec une alimentation équilibrée qui comble ses besoins en minéraux et en vitamines, un enfant est mieux armé pour passer l’hiver en bonne santé. Notamment grâce à la vitamine C, indispensable au tonus, ainsi qu’au fer, au zinc, à la vitamine A, qui jouent un rôle essentiel dans le bon fonctionnement du système immunitaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.