Votre enfant veut passer en cuisine pour s’essayer au crumble aux pommes de sa Mamie ou réaliser tout seul un croque-monsieur ? C’est l’occasion pour lui d’acquérir de l’autonomie et d’éduquer son goût ! Comment lui préparer le terrain ? Étapes et astuces.

 

3-6 ans : le temps des découvertes

 

 

1. Les règles du jeu

 
– Avant qu’il ne passe en cuisine, deux passages obligés. Le premier à la salle de bains pour se laver les mains à deux. Seconde étape, le tablier improvisé : une nappe pliée en deux nouée sous les aisselles, un grand torchon noué autour du cou ou un tablier de « grand » en prenant soin de faire un pli avant de le nouer.
– En cuisine, éveillez sa vigilance aux manches de casseroles et de poêles que l’on peut accrocher au passage, à la porte du four qui chauffe. En fin de séance, avec votre aide, il devra tout bien ranger et nettoyer.

 

2. S’amuser à assembler

 
Préparer des fruits et des légumes découpés et laissez-lui composer sa salade de fruits ou de crudités. Réaliser des tagliatelles de poivrons ou de concombre avec l’économe, les haricots verts se rassemblent en petites bottes et les pousses de haricot mungo en bouquets.

 

3. Champion de pâte à crêpe

 
Le laisser mélanger les ingrédients dosés par vous et lui apprendre à casser l’oeuf d’un geste net sur le bord de la jatte, sans inclure de morceaux de coquille. Pour éviter le casse-tête des grumeaux, utiliser de la farine « tamisée » ou « fluide », toutes deux garanties anti-grumeaux.

 

4. Apprenti pâtissier

 
Les enfants adorent malaxer la pâte et découper des sablés à l’emporte-pièce. Il faudra les aider à aplatir la pâte au rouleau sans mettre de la farine partout. Pour protéger la table, on la recouvre d’une toile cirée et, pour parer à toutes les petites catastrophes et ne pas brider l’enthousiasme des petits chefs, on recouvre le sol de plastique, un grand sac poubelle découpé fera très bien l’affaire.

7-11 ans : un pas vers l’autonomie

 

 

1. Pilote des courses

 
Vous ferez ensemble la liste des courses en regardant ce que vous avez en réserve et ce qu’il est nécessaire d’acheter. Montrez qu’on peut remplacer un ingrédient par un autre : pas de boulgour pour le taboulé ? Mettons de la semoule de blé dur. Organisez la liste par lieu de course et par rayon. Faites-le choisir à l’avance par exemple entre framboises fraîches ou surgelées pour planifier la visite au supermarché.

 

2. L’école de la liberté

 
Pour stimuler son imagination, vous pouvez mettre à sa disposition des livres de cuisine où il pourra piocher des idées. Et pourquoi ne pas utiliser le moteur de recherche de recettes de l’espace « Gym et recettes » du site ? Ludique, il propose des recettes en fonction des ingrédients et du niveau de difficulté souhaité. Son choix est fait ? Avant de passer en cuisine, bien expliquer qu’une recette est une base et pas une parole d’évangile. Il peut l’adapter à son goût, substituer un ingrédient à un autre. Bref, « désobéir » enfin en toute liberté !

 

3. Lui montrer les bases

 
C’est une bonne façon de se libérer de la recette et de prendre confiance en soi. Lui rappeler aussi que c’est en ratant que l’on apprend.
– Légumes découpés + sel + eau = soupe
– Légumes découpés + sel + lait + beurre = purée
– 1 œuf + 1 verre de lait + 1 cuillère de crème = base de garniture pour quiches et tartes
– Morceaux de viande blanche revenue en cocotte = base pour blanquette ou sautés
– Moutarde + vinaigre + huile + herbes, sel et poivre = vinaigrette

 

4. Soigner la présentation

 
Pas de repas appétissant sans jolies couleurs. Mettre à sa disposition des brins de persil, des tomates cocktail, des petits parasols chinois en papier pour un effet «jour de fête». Comme au restaurant, il fera briller les assiettes en les frottant avec un chiffon imbibé de vinaigre blanc. Le riz sera présenté moulé en boule parfaite en remplissant un petit bol de riz et le renversant sur l’assiette. Les desserts, décorés avec une poche à douille improvisée, seront du meilleur effet. .Avec de la crème anglaise dans un petit sac de congélation percé au bout, montrez-lui comment réaliser de jolis dessins sur le gâteau au chocolat et autour sur l’assiette.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.