Si le terme « aliment jeunesse » est un peu excessif, on sait néanmoins qu’une alimentation riche en antioxydants permet de freiner le processus de vieillissement de nos cellules. Et si c’était déjà une bonne nouvelle ? En quoi certaines molécules peuvent-elles prêter main-forte à la longévité ? Tout simplement en piégeant les radicaux libres, ces « bombes » moléculaires qui font vieillir prématurément les cellules. Revue de détail.

 

De petits conseils santés pour une saine alimentation !

 

Les vitamines

Il y a d’abord la vitamine E, la plus douée de toutes, que l’on trouve principalement dans les aliments d’origine végétale (huiles de tournesol, de colza, de maïs, d’olive, germe de blé, noix, amandes, margarine …). Vient ensuite la vitamine C (agrumes, kiwi, mangue, papaye, fraises, poivrons, choux…), qui intervient également dans la synthèse du collagène, et favorise la cicatrisation. Enfin, la vitamine A (foie, huiles de foie de poisson, beurre, jaune d’œuf…) essentielle pour la vision et le bon état de la peau. Vous pouvez avoir plus d’information sur l’importance des vitamines dans l’alimentation en jetant un coup d’oeil à notre section sur les vitamines.

 

Les caroténoïdes

Ces molécules sont à l’origine des teintes rouges, orangées, jaunes et vert foncé des fruits et légumes. En plus d’être de puissants antioxydants, certaines ont des rôles plus spécifiques sur la protection de la peau ou la santé de l’œil. Les sources : carotte, pêche jaune, abricot, melon, pastèque, poivron, potiron, brocoli, chou, cresson, épinard, persil…

 

Les flavonoïdes

Eux aussi sont des pigments végétaux – plus de six milles recensés ! – qui donnent aux plantes des colorations brunes, rouges et bleues. Non seulement ils combattent les radicaux libres, mais ils protègent les vaisseaux sanguins. Le thé vert en contient de grandes quantités, mais aussi le thé noir, le raisin, les myrtilles, les betteraves, les choux, les oignons rouges, la peau de certains végétaux comme les pommes. Même le vin rouge est une source intéressante de flavonoïdes, à consommer avec modération, bien sûr.

 

Les minéraux

 

Le duo gagnant : zinc (viandes, fromages, poissons, fruits de mer, céréales complètes…) et sélénium (produits de la mer, viandes, œufs, légumes secs…). Tous deux jouent un rôle dans le fonctionnement du système immunitaire et contribuent, par ailleurs, aux défenses antioxydantes de l’organisme.

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.