Le Québec est une province de tradition laitière. Le lait et les produits laitiers ont toujours occupé une place primordiale dans notre alimentation. Divers et variés, on les utilise seuls (lait, yoghourt, fromages, desserts lactés…) ou dans de nombreuses préparations culinaires. On peut les consommer à tous les repas de la journée.

Les produits laitiers se caractérisent par leur valeur nutritionnelle. Sources de protéines et de certaines vitamines, ils tiennent surtout une place majeure dans nos apports quotidiens en calcium dont ils couvrent en moyenne les 2/3 de nos besoins. On recommande en général de consommer un produit laitier par repas, quelle qu’en soit la forme, pour assurer des apports calciques suffisants.

 

Des protéines de bonne qualité

Les protéines laitières, comme toutes les protéines animales, sont dites de bonne qualité car elles apportent tous les acides aminés indispensables à la fabrication de nos propres protéines. Éléments bâtisseurs de l’organisme, les protéines interviennent également dans de nombreuses réactions métaboliques.

Enfin, la qualité des protéines laitières est bonne quelle que soit la nature du produit laitier (lait, yoghourt, fromage…), et n’est pas altérée par les traitements technologiques.

 

Des vitamines

Les produits laitiers se caractérisent également par la présence de vitamine A, de vitamine D et de vitamines du groupe B (surtout B2 et B12). Les vitamines A et D sont dites liposolubles. Elles sont naturellement présentes dans le lait et les laitages non écrémés. Certains produits laitiers comme les fromages frais aux fruits ou les yaourt brassés nature peuvent aussi être enrichis. La vitamine A intervient notamment au niveau de la vision et de la peau, la vitamine D participe à la solidité osseuse (à l’absorption du calcium). Elle est particulièrement importante en phase de croissance. Or, les jeunes enfants peuvent avoir des apports insuffisants par une trop rare exposition au soleil ou par des apports alimentaires insuffisants après l’arrêt des laits infantiles (tous supplémentés). Les vitamines du groupe B, hydrosolubles, sont présentes de façon plus constante, et interviennent essentiellement dans le métabolisme énergétique (des glucides).

 

Et surtout du calcium…

Le lait et les produits laitiers sont une excellente source de calcium. Ce sel minéral est indispensable à la construction et au renouvellement du tissu osseux. Chaque jour une fraction du calcium osseux est éliminée et doit être remplacée par du calcium provenant de l’alimentation. Le calcium intervient également au niveau de la contraction musculaire, du rythme cardiaque, de la tension artérielle, de la coagulation sanguine, de l’influx nerveux et de régulations hormonales. Le calcium est nécessaire tout au long de la vie mais les besoins sont fortement accrus chez les nourrissons et les enfants en période de croissance, les adolescents, les femmes enceintes et allaitantes et les personnes âgées.

Le phosphore et la vitamine D des produits laitiers sont des alliers précieux du calcium, puisqu’ils favorisent sa fixation sur les os. Le rapport entre la teneur en calcium et la teneur en phosphore du lait et des produits laitiers est idéal pour favoriser une bonne fixation du calcium sur les os. L’activité physique joue également un rôle important.

La teneur en calcium des produits laitiers est indépendante du niveau d’écrémage. Il y a par exemple autant de calcium dans un yoghourt au lait entier nature allégé que dans un yoghourt maigre : environ150mg pour 100g.

 

Nos recommandations alimentaires

Vos besoins en calcium : 900 mg/jour (pour un adulte).  (Voir les guides alimentaires pour les hommes ou pour les femmes)

Équivalences :
Environ 300 mg de calcium (1/3 des besoins quotidiens) =
– un bol de lait (environ 250 ml)
– 2 yoghourts
– 250 g de fromage blanc
– 4 petits suisses de 60 g
– 25 g d’Emmental (1 petite portion)
– 40 g de fromage de type St-Paulin
– 80 g de Camembert

 

Source : CIQUAL, Répertoire général des aliments, Tables de composition, 2ème édition. Paris, Lavoisier, coll. Tec&Doc, 1995.

 

 

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.