Bien que l’importance nutritionnelle des produits céréaliers et des féculents ne soit plus à démontrer, leur consommation a considérablement diminué depuis le siècle dernier et ils sont parfois mis à l’écart de notre alimentation en raison de certains préjugés. Ils permettraient pourtant de suivre les recommandations actuelles qui prônent un retour à une alimentation plus riche en glucides complexes et en fibres. Leur consommation est d’ailleurs vivement encouragée dans le cadre du PNNS*. Les produits céréaliers et les féculents sont issus de végétaux dit  » amylacés « , qui ont en commun d’être riches en amidon (glucide complexe). Les produits céréaliers désignent : les produits de panification (pains, biscottes…) et les céréales de petit déjeuner ; les biscuits et les gâteaux. Parmi les féculents, on distingue : les pâtes, le riz, la semoule, les pommes de terre… les légumes secs (flageolets, lentilles, haricots blancs ou rouges, etc).

Glucides complexes, protéines et fibres

Les produits céréaliers et les féculents présentent la caractéristique commune d’être riches en glucides complexes (majoritairement de l’amidon) constitués d’un enchaînement de sucres simples. La consommation régulière de glucides contribue à notre équilibre alimentaire : ils devraient représenter 55 % de l’apport énergétique total journalier, majoritairement issus des aliments céréaliers.

Les produits céréaliers et les féculents apportent également des protéines végétales. Celles des céréales et celles des légumes secs sont complémentaires, d’où l’intérêt d’associer des aliments de ces deux familles au sein d’un même repas (semoule et pois chiches par exemple). Les pâtes « complètes », le pain complet, le pain aux céréales, les biscottes au son… et les légumes secs sont également riches en fibres qui jouent un rôle favorable sur le transit intestinal.

Conseils nutritionnels sur les féculents

Pour apporter à l’organisme toute l’énergie dont il a besoin, une portion de produits céréaliers ou de féculent est indispensable aux 3 repas : par exemple pain au petit déjeuner ; pâtes, riz, légumes secs, ou pommes de terre au déjeuner et au dîner ; quelques biscuits en collation.

À titre d’exemple, pour couvrir les besoins en glucides d’une femme adulte, il faut compter en moyenne :

Au petit-déjeuner :
– 1/4 de baguette
– ou 30 à 40 g de céréales
– ou 3 tranches de Pelletier campagne
– ou 4 Sablés lait et céréales LU

Le midi :
– 6 à 10 cuillères à soupe de pâtes, riz
– ou semoule cuits
– ou 3 à 5 tranches de pain

Dans l’après-midi :
– 3 Figolu
– ou 3 Véritables Petits-Beurre

Le soir :
– 4 à 8 cuillères à soupe de féculents cuits
– ou 2 à 4 pommes de terre moyennes

Petite astuce : Les féculents ne s’opposent pas aux légumes : ils sont complémentaires et devraient être consommés tous deux à chaque repas.

 

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.