L’âge de 4 à 12 ans se caractérise par une période de croissance et de développement de l’enfant tant sur le plan physique qu’intellectuel. Il poursuit son apprentissage du goût et son éducation nutritionnelle, qui sera déterminante pour ses habitudes alimentaires futures.

Les besoins alimentaire des enfants de 4 à 12 ans

En pleine croissance, l’enfant a des besoins qui évoluent d’année en année, tant sur le plan quantitatif que qualitatif (en énergie, protéines, lipides, glucides, en vitamines et minéraux). La répartition des calories dans la journée est elle aussi capitale. Les apports alimentaires doivent s’organiser en 3 repas structurés (entrée, plat, dessert), complétés par un goûter équilibré. A ne pas confondre avec le grignotage, le goûter est un petit repas, il peut représenter 15 % de l’apport énergétique total quotidien et se compose idéalement d’un produit laitier, d’un produit céréalier et/ou d’un fruit et d’une boisson.

Jour après jour, l’enfant grandit. Pour lui constituer une ossature solide, le calcium et la vitamine D sont essentiels. Pour leur richesse en calcium, les produits laitiers sont donc à privilégier : au minimum 4 par jour, en alternant les variétés consommées : lait, yaourts, fromages blancs, fromages, petits suisses…

Pour la vitamine D, pensez aux poissons et particulièrement au saumon, au maquereau, au hareng… et aux activités de plein air car la lumière favorise la synthèse de vitamine D par la peau. Sans oublier les aliments enrichis en vitamine D en complément.

Source d’énergie destinée à l’effort et à la concentration, les glucides complexes doivent être présents à chaque repas : pain, céréales, pâtes, riz, ou semoule… Les quantités sont à adapter à l’appétit et l’activité physique de l’enfant. Le sucre et les produits sucrés peuvent être consommés pour le plaisir, à condition de ne pas en abuser. Sinon, gare aux risques de caries et aux kilos en trop !

Le fer est également important, pour son rôle antianémique et de prévention des infections. Saviez-vous que 100 g de foie de veau couvrent 60 % des besoins d’un enfant de 12 ans (et 85 % des besoins d’un enfant de 6 ans)

Conseils pratiques pour une saine alimentation

L’habitude de manger varié et équilibré doit s’instaurer dès le plus jeune âge. L’éducation nutritionnelle joue un rôle déterminant dans la vie présente et future d’un enfant. Le déséquilibre alimentaire est néfaste dans les deux sens : les déficiences d’une part, risquent de perturber la croissance et les excès d’autre part, l’exposent au risque de surpoids, voire d’obésité, problèmes de plus en plus fréquents chez l’enfant. Par ailleurs, l’activité physique doit être favorisée car les quelques heures de sport pratiquées à l’école ne suffisent pas. Un enfant a besoin de se dépenser pour bien grandir.

Les apports nutritionnels conseillés:

Les besoins énergétiques d’un enfant dépendent de son âge, mais aussi de son activité physique et de son poids corporel. Les valeurs moyennes indiquées ci-dessous sont données à titre indicatif pour une dépense physique moyenne et sont donc à adapterà chaque cas.

  • 4 à 6 ans: 1300 et 1700 Kcal/jour
  • 7 à 9 ans: 1800 et 2000 Kcal/jour
  • 10 à 12 ans: 2150 et 2500 Kcal/jour

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.